Comment lire un contrat d'assurance ?

Une fois qu’un contrat est signé, le contractant est considéré comme étant informé de toutes les clauses du contrat. L’ignorance de certaines dispositions précisées dans le contrat a déjà causé la rupture précoce de plusieurs. Alors il est conseillé de bien lire les contrats avant de les signer. Comment lire un contrat d’assurance ?

Les parties les plus importantes

Il est vrai que tout le monde n’est pas habitué à lire plus d’une page par jour. C’est pour cela que la lecture attentive de plus d’une dizaine de pages est comme un fardeau. Pour lire un contrat d’assurance, visitez certaines parties pour le comprendre. Ce sont ces parties qui contiennent les plus grandes clauses.

Les conditions générales

Cette partie du contrat est très souvent standard. S’il s’agit d’une reconduction de contrat, elle ne changera pas. C’est dans le cas d’un changement de société d’assurance qu’il faudra se focaliser sur certaines parties précises.
Dans ce cas, il faut lire et comprendre la partie qui traite des garanties qui sont prises en compte par la formule choisie. C’est dans cette rubrique que l’assureur notifie les risques qui ne seront pas couverts en cas de sinistre. Il faut aussi lire la partie qui traite de la durée du contrat. Cette partie est celle qui détermine les indemnités à verser si l’assuré choisit de résilier son contrat avant échéances.

Les conditions particulières

Ici les points sensibles qui ont rapport avec la mise en œuvre de l’assurance sont traités. Les modalités de paiement sont expliquées dans cette partie également. C’est ici que l’assuré pourra connaître à quel moment son contrat va prendre effet. Il s’agit du délai de carence. Autre point très intéressant, c’est la franchise. Elle est bien détaillée dans cette partie et il convient de bien s’en informer avant de signer le contrat. Enfin, il faut faire attention aux clauses qui sont écrites en caractères apparents. Ces clauses traitent des points comme les nullités, des déchéances et les exclusions de garanties.

Share